La Garde d'honneur de l'Ossuaire

Les origines et l'organisation de la Garde d'honneur

Lors de l'inauguration en 1925 de la tour-lanterne, il s'est avéré nécessaire de mettre en place un service d'ordre afin de canaliser les foules considérables qui allaient se rassembler sur la colline. A cet effet, un groupe indépendant de l'Association, appelé "Les fidèles servants de Notre-Dame de Lorette" a été créé. Le 9 juillet 1927, la Garde d'honneur était officiellement fondée, devenant partie intégrante et essentielle de l'Association du monument de Notre-Dame de Lorette.

La Garde est organisée en vingt-deux groupes, rattachés aux communes entourant la nécropole et regroupant les Gardes d'honneur des environs.

Voici la liste des groupes par ordre alphabétique :

        • Agnez-lès-Duisans

        • Aix-Noulette

        • Angres

        • Arras et environs

        • Barlin

        • Béthune et environs

        • Billy et Méricourt

        • Bruay-la-Buissière

        • Bully-les-Mines

        • Carency

        • Carvin et environs

        • Hénin-Beaumont

        • Hersin-Coupigny

        • Lens et environs

        • Liévin

        • Ablain Souchez

        • Noeux-les-Mines

        • Noyelles-sous-Lens

        • Sains-en-Gohelle

        • Sallaumines

        • Vermelles et environs

        • Vimy et environs

Chaque groupe, composé d'au moins vingt membres, comporte un responsable appelé chef de groupe, qui est désigné par l'assemblée générale du groupe et accepté par le Président de la Garde. Il est assisté d'un secrétaire et d'un trésorier. Les chefs de groupe se réunissent au moins deux fois par an, sur convocation du Président de la Garde.

En 2014, la Garde d'honneur compte 4044 membres, répartis dans des groupes comprenant de 33 à 784 membres.

 

 

Gardes d'honneur devant l'ossuaire

 

 

Img 0186

 

Devenir Garde d'honneur

Selon les statuts de l'association, la Garde d'honneur est composée de citoyens français âgés d'au moins 18 ans. Elle est spécialement ouverte aux anciens combattants, ascendants et descendants de ceux-ci, anciens prisonniers de guerre, déportés et résistants ainsi qu'aux anciens militaires.

La personne qui souhaite devenir Garde d'honneur doit être présentée par deux parrains, eux-mêmes membres de la Garde, à l'assemblée annuelle du groupe dont relève son lieu de résidence. Sa candidature, si elle est acceptée par le groupe réuni en assemblée, doit ensuite être ratifiée par le président de la Garde d'honneur, secrétaire général de l'association, au nom de cette dernière. Les demandes d'admission des nouveaux gardes doivent parvenir au secrétariat de l'association avant le 31 mars de chaque année pour prendre effet immédiatement.

L'entrée dans la Garde d'honneur donne lieu à une petite cérémonie au cours de laquelle le nouveau membre proclame son engagement, reçoit sa carte de membre de l'association, son béret, son brassard et ses insignes de Garde d'honneur.

L'exclusion peut être prononcée par le bureau du groupe pour manquement au service de la Garde sans motif valable, pour non-paiement de la cotisation pendant deux années consécutives sauf cas de force majeure ou encore pour motif grave, à savoir manque de tenue morale ou de tenue physique dans le service de la Garde.

 

Missions de la Garde d'honneur

La Garde d'honneur a pour objectif de maintenir le souvenir des militaires morts pour la France, principalement ceux qui sont tombés lors des batailles d'Artois de la Première Guerre mondiale. Pour cela, elle assure une présence de ses membres au sein de la nécropole nationale, du 1er mars au 30 novembre, aux heures d'ouverture de celle-ci. Les Gardes d'honneur s'engagent donc, principalement, à assurer cette mission, ce qui se traduit, en pratique, par une journée de présence sur les lieux, et en particulier à l'ossuraire de la tour-lanterne. Les membres de la Garde assurent l'accueil des visiteurs et peuvent les renseigner.  

Les Gardes d'honneur sont également invités à participer, selon leurs possibilités, aux cérémonies qui ont lieu dans la nécropole et à aider à leur bonne organisation. C'est notamment le cas de la traditionnelle veillée du souvenir du 10 novembre, précédant le jour de la signature de l'armistice de 1918, organisée chaque année dans la chapelle pour perpétuer le souvenir de la Grande Guerre et prier pour la paix.

L'assemblée générale de l'association et de la Garde d'honneur a lieu, chaque année, fin mars ou début avril, à tour de rôle dans une localité dans laquelle siège un des vingt-deux groupes.

 

×